La citoyenneté en 2022

La citoyenneté en 2022

© Christophe Delory

 

Cette résidence d’artiste est un projet annuel débuté en 2020 avec le photographe Frank Morel sur le thème « Les signes de l’anthropocène sur nos territoires ». Pour replacer un contexte, chaque année un thème d’actualité est choisi par l’association et proposé aux artistes via un appel à résidence.

 

Cette résidence au collège Pierre-Emmanuel a trois objectifs :

– offrir à  un.e  artiste photographe français.e  et  international.e un espace de création ;

– promouvoir auprès du grand public une démarche de création contemporaine ; sensibiliser le jeune public, par exemple, à la place des institutions dans la vie quotidienne,   à   la   participation   de   chacun   et   de   chacune   aux   décisions démocratiques, à l’engagement dans la vie de la collectivité, etc., à travers une démarche artistique ;

– accompagner les collégien.ne.s dans une démarche de création singulière.

Cette année  le thème choisi est  » La citoyenneté en 2022″. L’artiste choisi est le photographe Christophe Delory. Cela débouchera sur une exposition des oeuvres ainsi créées. Les classes choisies pour cette année sont deux classes de 6ème.

 Son travail sera en deux parties:

– Sa création personnelle avec la production d’une dizaine d’oeuvres en très grand format.

– Un travail de médiation, de partage et d’élucidation auprès des élèves du collège, ainsi qu’avec les membres du collectif À Propos. Il sera demandé en plus un travail de co-création en articulation avec les deux classes du collège impliquées dans le projet.

Mille soleils, un seul crépuscule

Mille soleils, un seul crépuscule

Photographies : © François Calavia

 

Cette projet est une collaboration sur le thème du deuil entre François Calavia, un photographe du collectif et Julie Durieu une poétesse. Ils travaillent tous les deux au collège Pierre-Emmanuel et ont collaboré ensemble dans le passé.

Ce sujet très délicat est ici abordé par deux personnes ayant connu ce traumatisme. Ils ont trouvé un langage pour exprimer leur émotions, ainsi François a choisi d’utiliser le sténopé qui est l’ancêtre des appareils photos actuels.Pour l’exposition , il s’agit pour le spectateur de suivre cette conversation Photo/Poèmes de manière chronologique ; celle-ci commence avec une première photographie d’un lever de soleil en Noir et Blanc et le premier poème depuis le jour de la mort du père de Julie.

Les pins à l’aube s’étendent, et leurs aiguilles
s’entrechoquent et tintent comme des carillons
secoués par le vent qui annonce les pluies à venir.
Julie Durieu

Julie est professeure de français dans un lycée de Pau et n’a jamais montré ses poèmes au public auparavant. François est quand à lui photographe plasticien et travaille comme professeur d’arts plastiques.

Cet exposition photographique sera un dialogue entre les photographies au sténopé de François et les poèmes de Julie. Chacun a crée de son côté mais parfois des liens se sont créé à leur insu. En tant que spectateur, vous aurez la possibilité de laisser des traces de votre passage.

Portraits en Mutations Urbaines

Portraits en Mutations Urbaines

Photographies : © Lydia Sanchez – Xavier Dumoulin//À Propos

 

Le projet PMU (Portraits en Mutations Urbaines) a été initié en 2019. Il est composé d’une série de photographies de portraits posés d’habitant.e.s, des groupes d’habitants (familles, ami.e.s) volontaires, toutes cultures confondues, du quartier Saragosse à Pau.  Les oeuvres sont réalisées par deux photographes du collectif, Lydia Sanchez et Xavier Dumoulin. Elles seront tirées sur du très grand format pour donner toute la personnalité de chaque modèle. Le but est de permettre un changement des visions stéréotypées sur les populations visées autant par elles-mêmes que par un public extérieur. Souvent les populations des quartiers sont mal considérés avec des a priori très durs. Ici nous montrons que ces populations ont traversé plusieurs frontières, ou pas ; et que l’identité culturelle n’est pas figée mais est en mutation continuelle.

Le dispositif fait d’un fond et d’une météo particulière est là pour symboliser une autre réalité, une mise en scène d’un groupe de personnes avec le quartier en arrière-plan qui rejoint les a priori et les stéréotypes qu’on peut en avoir. Le témoignage de la personne en tant que récit sur des aspects de sa vie dans son quartier est capté et retranscrit sur les œuvres exposées.

L’identité culturelle n’est pas figée mais est en mutation continuelle.

Cette exposition photographique sera un événement visible à deux endroits en simultanée en plein air dans le quartier Saragosse et l’hyper-centre de Pau.  Ce choix  de présentation est pour permettre aux modèles et à leurs familles ainsi qu’à tout le monde de voir à quoi ils ressemblent loin des images véhiculées par les médias.

LES PARTENAIRES

Le projet est soutenu financièrement par la DRAC, le FDVA. Un soutien logistique et matériel sont demandés à la Ville de Pau pour la mise en place sur l’espace public des œuvres.

Tropique des Pyrénées

Tropique des Pyrénées

© Xavier Dumoulin//À Propos

 

Initié par le collectif en 2020, le projet Tropique des Pyrénées est une série de photographies prise dans l’agglomération paloise par le photographe Xavier Dumoulin. Autour de nous, des espèces endémiques cèdent le pas à des variétés qui ont traversées les océans.  Pris par les nécessités du quotidien, nous évoluons parmi les signes d’une transformation profonde sans pour autant nous y attarder.

Le photographe du collectif explore alors l’inscription de l’homme dans l’écosystème des Pyrénées et son impact sur le paysage. Les photographies, tirées sur du très grand format seront différentes pour vous donner à vous les visiteurs des nouvelles photographies à chacune de vos visites. Des visites seront organisées par l’association Ecocène.

La visite se fera en deux étapes. La première se fera sur le boulevard des Pyrénées en automne 2022. La seconde sera au Bel Ordinaire à partir du 7 décembre 2022.

 

Les partenaires

Le projet est lauréat de Contrat de filière Arts plastiques et visuels Appel à projets « Coopération, création et territoires » 2020. Il est soutenu financièrement par l’Etat, la DRAC, la région Nouvelle-Aquitaine, ASTRE. Les partenaires associés sont : Le Bel Ordinaire, Image-Imatge, Accès)s(, le réseau des médiathèques de l’agglomération paloise, Ecocène, Ville et patrimoine.